Que fait un Growth Hacker au quotidien ?

Le quotidien d’un Growth Hacker ne se ressemble pas d’une journée à l’autre. J’imagine que dans chaque boite les méthodes et les tâches sont différentes, voici mon organisation générale.

Pour donner quelques éléments de contexte : je travaille pour Mailbird, une société US dont l’équipe (14 personnes à l’heure de l’écriture de ce post) travaille en « remote », de partout dans le monde (Bali/Indonésia, Rio/Brazil, Toronto/Canada, Europe, Japon, …). Notre produit, Mailbird, un client email pour Windows est une application « Desktop » pour lequel nous livrons entre 1 et 2 mises à jour par mois.

Je ne vais pas donner une organisation chaque jour car cela va changer d’une journée à l’autre, mais il existe des cycles qui reviennent régulièrement.

Tous les mois (1 à 2 mois)

–        Je redéfinis le nouveau cap en termes de croissance et je m’assure de l’alignement avec la vision de l’entreprise avec CEO et le CTO. Essentiellement au travers de quelques échanges de mails et éventuellement d’un call Skype pour m’assurer que les objectifs communs de l’entreprise sont alignés avec les actions de mon équipe Growth.

–        Je définis ensuite le focus technique de l’équipe Growth via l’analyse en profondeur de notre tunnel de conversion. Je ne le fais pas seulement du point de vue analytique / quantitatif (taux de conversion) mais également sur l’aspect qualitatif.

Toutes les semaines :

–        User Research & questionnaires clients: Afin d’éviter de faire des tests inutiles et d’identifier les bonnes opportunités, je fais régulièrement de la recherche utilisateur afin de collecter un grand nombre d’hypothèses issues de l’observation de nos data.

–        Brainstorming : Trouver un « hack » n’arrive jamais par erreur ou simplement en répondant à la question : « Comment trouver un Growth Hack ? ». Il s’agit de suivre une méthode stricte pour laquelle je me suis énormément inspiré de ce que Sean Ellis (l’inventeur du terme Growth Hacking) m’a enseigné. Une fois que nous avons le focus, et les observations, nous générons des hypothèses que nous allons vouloir valider par un test ou des data. De ces hypothèses nous allons gérer des idées de tests. Nous faisons ça, généralement en continue, via un échange sur Asana, notre outil de gestion de tâches ou selon les besoins via des meetings Skype.

–        Growth Meeting : Une fois par semaine, le lundi, nous faisons un meeting afin de s’assurer que nous progressons sur nos objectifs. Je partage les principaux apprentissages de la semaine précédente avec l’équipe Growth et nous contrôlons que les tests annoncés la semaine précédente ont bien été démarré. Sinon nous détaillons les raisons pour lesquelles ce n’est pas arrivé. Enfin  nous décidons finalement des tests que nous exécuterons cette semaine.

 

Tous les jours :

Mon quotidien de Growth Hacker est rythmé par l’obsession de l’exécution :

–        Faire en sorte que les tests qui ont été décidés soient exécutés ou au pire du pire, bien avancés. Ce qui passe par une bonne partie de l’exécution moi-même ou de la gestion de projet avec l’équipe complète pour s’assurer de la bonne exécution des projets.

–        Faire en sorte que nous extrayons tous les data et connaissances issues de ces tests. Ceci afin d’en tirer les leçons nécessaires afin de confirmer ou d’infirmer nos hypothèses et de générer de nouvelles hypothèses de travail.

 

C’est à peu près ce à quoi ressemble ma vie quotidienne de Growth Hacker 🙂 Et vous ?

Alexis

Growth Hacker, Expert en Growth Management et Analytics Head of Growth @ Mailbird Founder @ Le-Growth-Hacking.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *